Recommander ce site | Ajouter au favori  

"Donnez-vous le meilleur pour vos droits citoyens, l'indifférence naît de l'ignorance, engagez-vous !"

 Autres rubriques
 

Mercredi 13 décembre 2017

NOIR : est l'antithèse du blanc. Couleur du deuil en Occident, le NOIR est à l'origine , le symbole de la fécondité, couleur des déesses de la fertilité et des vierges noires.     Les couleurs sont également présentes dans nos expressions : voir la vie en rose, rire jaune, etc... A l'heure actuelle, l'Homme peut voir sept couleurs, mais plus de sept cent teintes différentes. On dit que dans le futur, l'Homme pourra voir un spectre de 12 couleurs.     Les couleurs sont partout présentes autour de nous. En regardant par la fenêtre, je peux apercevoir le vert des feuilles, le bleu du ciel, le jaune du soleil, le rouge avec des points noirs de la coccinelle.     

Rechercher sur le site

Projecteur sur ...

Actualités

Politique, culture politique

Interviews, reportages

Droit - justice - démocratie

Economie, société

Sciences & technologies

Découverte

Nous contacter

 Qui sommes-nous ?
   
Lecture d'un article
Economie, société
LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE & LES INSTITUTIONS REGIONALES
Article consulté 2301 fois, publié Mercredi 3 août 2011.
Source : Political-motion - http://www.political-motion.com/
Imprimer | Envoyer à un ami | Diapo photos (0)
LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE & LES INSTITUTIONS REGIONALES
LE MINISTRE D'ETAT SYLVAIN MALIKO RENCONTRE LE PRESIDENT DE LA CEMAC, MONSIEUR ANTOINE TSIMI


Le mercredi 20 juillet 2011, dans la salle de conférence Justine KAZANGBA du Ministère du Plan et de l’Economie, le Ministre d’Etat au Plan et à l’Economie, S.E. Sylvain MALIKO et le Président de la Commission de la CEMAC, Monsieur Antoine TSIMI, se sont rencontrés et ont longuement échangé en présence des hauts Cadres dudit ministère.

Le Ministre d’Etat, dans son propos introductif, a adressé ses remerciements au Président de la Commission de la CEMAC pour son appui à la Table ronde de Bruxelles à travers son message bien perçu par la communauté des bailleurs, à l’instar de ceux d’autres Autorités.
Il a indiqué que la dimension que revêt cette rencontre permet d’avoir une vue sur les prochaines étapes post table ronde. Selon lui, le communiqué final de la Table ronde de Bruxelles préconise dès mi-octobre à Bangui une rencontre avec les partenaires pour faire le point sur l’engagement des uns et des autres.
Le Ministre d’Etat a rappelé l’objectif multiple d’une table ronde mais a indiqué que la notre est liée à la réélection du Président de la République, Chef de l’Etat qui devait profiter de cette tribune pour présenter son programme de société. La rencontre avec le Président de la Commission de la CEMAC, selon lui, offre l’opportunité d’apprécier la contribution de cette institution sous-régionale à travers le Programme Economique Régional (PER) pour renforcer le discours du Président de la Commission. Il a indiqué l’espoir que la RCA fonde sur le PER et a révélé le lien entre la feuille de route de ce programme avec celui du DSRP II. L’intention du Gouvernement est d’intéresser les acteurs privés détenteurs des ressources.

Le Ministre d’Etat a enfin reconnu l’enclavement de notre pays comme son principal handicap mais qui doit être transformé en avantage comparatif. Il comprend que les ressources du Programme Indicatif Régional (PIR) sont modestes mais la RCA a un fort appétit de ces ressources pour la route Bouar- Garoua Boulaï qui mobilise déjà l’Union Européenne, la Banque Mondiale et la Banque Africaine de Développement (BAD). Les rapports des travaux cette route font état d’un gap pour lequel le Gouvernement souhaite mobiliser les ressources du PIR avec l’appui de la CEMAC.

Prenant là parole à son tour, le Président de la CEMAC, Monsieur TSIMI, a d’abord partagé le plan de travail mis en place pour le suivi de la table ronde et les préoccupations soulevées. Ensuite, il a spécifié que du côté de la Commission de la CEMAC, une équipe technique est déjà à pied d’œuvre avec la partie nationale concernant le PER volet pays. La CEMAC se félicite d’avoir joué le rôle qui lui revenait lors de la table ronde des donateurs de la RCA et félicite aussi le Gouvernement centrafricain pour la qualité des documents qui ont été présentés. Le Président a insisté sur le fait que le PER volet pays est l’essentiel même de la mission de la CEMAC et que des agents d’exécution sont déjà identifiés pour mener à bien ces programmes. Il est aussi prévu de mettre sur pied une équipe conjointe dans le but d’obtenir un document commun du PER, en tenant compte des PER volet pays. Cette démarche entreprise par la CEMAC vise à inscrire dans le Programme Economiques Régional tous les projets émanant des pays membres eux mêmes. Pour ce faire, une équipe est en train de sillonner la région pour la finalisation dans chaque pays de ces PER volet pays. Le Président a aussi évoqué qu’un accord avec la Banque Mondiale prévoit d’organiser une rencontre de haut niveau sur les PER.

En guise de conclusion, le Ministre d’Etat s’est réjouit de ce que les préoccupations soulevées ont bien trouvé leur place dans les deux institutions ? Il a encore remercié le Président de la Commission de la CEMAC pour l’attention accordée par son Institution à la RCA.

Minplan-rca.org ,20/07/11

*****************************

SIGNATURE D’UNE LETTRE D’ACCORD ENREE LA BADEA & LA BDEAC




La Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) représentée par Monsieur Michaël ADANDE, son Président Directeur Général, et la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA) représentée par son Directeur Général Monsieur Abdelaziz KHELEF, ont procédé le 21 juillet, dans la salle de conférence Justine KAZANGBA du Ministère du Plan et de l’Economie de la République Centrafricaine, à la signature d’une convention destinée au financement d’un appui technique en faveur de la BDEAC.
La cérémonie de signature s’est déroulée, en présence de son Excellence Sylvain MALIKO, Ministre d’Etat au Plan et à l’Economie de la République Centrafricaine.
Aux termes de la Lettre d’Accord signée ce jour, la BADEA s’engage à mettre à la disposition de la BDEAC, pour une durée de deux ans, un Expert spécialisé dans l’évaluation des projets d’infrastructures de l’Energie.

Dans son allocution de circonstance, Monsieur ADANDE, Président Directeur Général de la BDEAC, a déclaré que le présent Accord « s’inscrit dans le cadre général de la consolidation d’une coopération déjà ancienne entre la BADEA et la BDEAC » ajoutant que ledit Accord « va, sans aucun doute, contribuer au renforcement des capacités d’intervention de la BDEAC en la confortant dans son rôle de financement du développement et de l’intégration des pays de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) ».

La cérémonie de ce jour représente une étape importante dans l’approfondissement du partenariat entre les deux institutions, partenariat qui constitue un modèle indiqué d’une coopération agissante Sud Sud.

Se félicitant mutuellement, les deux Dirigeants se sont dits, chacun, être satisfaits et heureux de conclure cet accord avec un partenaire engagé dans la même mission : la lutte contre la pauvreté par le biais de la promotion du développement économique et sociale dans les pays africains.

Pour rappel, la BDEAC, créée à Bangui le 3 décembre 1975, avec pour siège social fixé à Brazzaville (République du Congo), est une Institution Internationale de Financement du Développement commune aux pays de la CEMAC. Au cours de ces dernières années, elle a remarquablement intensifié ses activités de prêts en faveur aussi bien du secteur privé que du secteur public. Elle participe de manière dynamique à la mobilisation de ressources sous-régionales pour les orienter vers le financement des opérations génératrices de revenus et de diversification économique.

En même temps qu’elle continue à élargir ses capacités de financement du développement, la BDEAC est aujourd’hui engagée, avec le soutien de ses principaux partenaires, dans un vaste chantier de réformes institutionnelles qui visent à la préparer à mieux répondre aux nouveaux défis de développement à relever.

Minplan-rca.org,21/07/11






Haut de page
 
LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE & LES INSTITUTIONS REGIONALES
BANGUI:Mme CATHERINE SAMBA-PANZA OCCUPE DESORMAIS LE FAUTEUIL DE MAIRE
Mercredi 5 juin 2013
LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE & LES INSTITUTIONS REGIONALES
«LA BELGIQUE DOIT AVANTAGE SOUTENIR L'ENSEIGNEMENT DE BASE DANS LE TIERS-MONDE»
Jeudi 16 mai 2013
LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE & LES INSTITUTIONS REGIONALES
ATELIER DE VALIDATION DU RAPPORT DE L'ENQUETE SOCIO-DEMOGRAPHIQUE,COMPORTEMENTALE ET DE SEROPREVALENCE DU VIH DANS LES PREFECTURES CENTRAFRICAINES....
Mardi 27 décembre 2011
LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE & LES INSTITUTIONS REGIONALES
INAUGURATION DE LA PREMIERE CENTRALE SOLAIRE EN AFRIQUE DU SUD
Jeudi 1er décembre 2011
LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE & LES INSTITUTIONS REGIONALES
LA SECURITE ALIMENTAIRE,de NOMBREUX PAYS AFRICAINS EN PERIL à CAUSE DE L'AGROBUSINESS
Mardi 24 août 2010
 

Copyright © 2006 political-motion.com, all rights reserved.